Qui sont les toxiques ?

Ce sont les produits de l’industrie chimique, les pesticides de synthèse : herbicides, fongicides et insecticides, sensés tués les « pestes » mauvaises herbes ou adventices, maladies / champignons,  insectes ravageurs de culture.

bayer

Dessin Vincent Menauge

Ce sont les firmes de l’industrie chimique qui depuis plus de 60 ans ont instauré dans les esprits l’idée que l’herbe, et les insectes seraient des « pestes » pour justifier l’utilisation de ces produits. Cela fait plus de 60 ans que les pesticides sont vendus comme une assurance récolte.

Mais les pratiques de l’industrie  sont aussi toxiques :

  • Les firmes de l’industrie chimique ont instauré l’agriculture intensive et un marché oligopolistique (peu de vendeurs pour beaucoup d’acheteurs),
  • une communication et marketing agressif,
  • elles abusent du secret industriel,
  • les fabricants répandent des informations erronées, contestent les dommages,
  • Elles déploient des efforts pour influencer les décideurs et les autorités de règlementation,
  • entravent les réformes,
  • achètent les scientifiques,
  • infiltrent les organismes de règlementation,
  • instaurent la culture du partenariat public-privé et la dépendance des établissements d’enseignement.

L’état, de son côté ne remet pas en cause l’utilisation des pesticides, tolère des procédures d’homologation comportant des failles importantes pour protéger des intérêts corporatistes et sacrifie la santé publique et la santé au travail pour le profit de ces entreprises prédatrices.

Source :  Rapport de l’ONU sur les pesticides 7 Janvier 2017:https://wordpress.com/post/alerteauxtoxiques.com/420

Rapport ANSES 2016 sur l’exposition des travailleurs agricoles : https://www.anses.fr/fr/content/publication-du-rapport-sur-les-expositions-professionnelles-aux-pesticides-mieux-conna%C3%AEtre

Mais les toxiques ce sont aussi ceux qui localement, participent à la désinformation et sèment le doute et le trouble dans les esprits visant à faire croire que ces produits seraient indispensables à la viticulture et entretiennent une omerta et déni sur ces questions. Ici, les pesticides, c’est la viticulture. La Gironde bat le triste record de l’utilisation des plus dangereux : Les CMR, Cancérogènes, qui provoquent cancers, Mutagènes qui modifient les gènes et Reprotoxiques qui agissent sur la reproduction.

Carte des ventes nationales de pesticides classés dangereux : https://www.google.fr/search?q=carte+pesticides+cash+investigations&num=100&newwindow=1&client=firefox-b&source=lnms&tbm=isch&#imgrc=j7E5lEvlA3H_sM:

Le CIVB, Comité Interprofessionnel des Vins de Bordeaux, une institution censée promouvoir les Vins et le travail des professionnels, qui bouffie d’hypocrisie refuse d’avouer que la viticulture dont elle fait la promotion  est totalement dépendante à chimie de synthèse.

La Chambre d’Agriculture de la Gironde qui s’entête dans des dispositifs d’état coûteux qui ne fonctionnent pas : Ecophyto devait réduire l’utilisation des pesticides de moitié, la réalité c’est que cette utilisation a doublé sur les 5 dernières années.

Les pouvoirs publics, obsessionnels de la crise médiatique qui tentent vainement de calmer l’inquiétude grandissante de la société civile qui produisent une législation qui ne fait en rien avancer la problématique.

La FDSEA, qui a marqué les esprits pour avoir lancé des rumeurs visant à trainer le Bio dans la boue, notamment dans l’intoxication accidentelle des élèves de Villeneuve de Blaye en 2014.

Le journal local Sud-Ouest qui est en partie aux mains de grands propriétaires viticoles du Bordelais et relaie la promotion du CIVB et les rumeurs visant à décrédibiliser les pratiques respectueuses de la santé et de l’environnement.

Et sans le vouloir, ce sont aussi tous ces vignerons, totalement formatés par le marketing agressif des firmes de l’industrie chimique depuis plus de 60 ans, qui rapportent leurs arguments sans même sans rendre compte et qui  en sont devenus les bons petits soldats.

Mais, ne vous trompez pas de cibles, les premiers responsables sont bien les firmes de l’industrie chimique qui mettent ces produits sur le marché pour en tirer profits.

AY-PAYSAN 1