Verdict du 11 Novembre 2021 : Conditionnement de notre appel à une somme exorbitante !

C’est une décision historique, inédite et gravissime qui risquerait en plus de faire jurisprudence.

On continue dans l’inédit et le jamais vu : la condamnation de Libourne était orientée et démesurée, aujourd’hui c’est un droit d’appel exorbitant qu’on nous impose.

La décision exécutoire de Libourne, assortie de la somme exorbitante de 125 000 € qui vaut caution de droit d’appel, est une manœuvre supplémentaire pour nous empêcher d’user de ce droit puisque ni l’association ni la porte-parole n’ont cette somme.

L’association ne perçoit AUCUNE subvention et elle composée uniquement de membres bénévoles.

Elle ne vit que de ses adhésions (- de 500 adhérents) et de dons.

Pour nous aider, c’est ici : SOUTIEN à AAT et VALERIE MURAT

Si vous préférez adhérer ou faire un don par un autre moyen, vous pouvez télécharger les informations ici

Cette décision signifie tout d’abord que je ne suis pas une citoyenne à part entière : je n’ai pas les mêmes droits que n’importe quel.le autre justiciable français.e, même les pires criminel.le.s reconnu.e.s coupables d’homicides les plus atroces.

Accuser conjointement l’association et sa Porte-parole est un alibi : en réalité, cette plainte vise personnellement Valérie Murat, la preuve en est dans les pièces produites par les avocats des plaignants :

  • l’intégralité de l’acte notarial du défunt père de cette dernière ; mort des pesticides.
  • des photos du domicile de la mère de a porte-parole qui ne figurent pourtant pas dans cet acte notarial
  • Les innombrables captures d’écran produites ciblent spécifiquement la porte-parole
  • leurs plaidoiries désignent systématiquement Valérie Murat et non l’association, voir dans les différents articles, ici

Des tentatives délirantes et triviales de prouver que la porte-parole aurait les moyens de payer :

Vendre ou hypothéquer la maison familiale où vit sa mère !!!

Ces basses manœuvres n’honorent ni les plaignants ni leurs avocats, encore moins la justice.

Leurs manigances montrent leur vrai visage : Elles sont autant de preuves de la détermination des adversaires à se venger d’une personne par tous les moyens dans un phantasme de justice arbitraire, aveuglée par leur sentiment d’impunité.

Ils veulent faire de Valérie Murat un martyr en la considérant comme un fléau, la comparant au gel, à la grêle ou encore au mildiou !

Autant d’allégations qu’ils utilisent comme excuses pour éviter de remettre en question les pratiques professionnelles majoritairement répandues dans le Bordelais que nous savons aujourd’hui en lien avec ces catastrophes naturelles et soutenues et encouragées par le civb, voir notamment ce supplément gratuit de Sud-Ouest du 8 juin 2021, 31 pages de Greenwashing mettant sur le même pied d’agalité, Bio, HVE et Terra Vitis.

Le verdict du 10 novembre 2021, ici

Presse :

CIMP, AMLP, APHG, Sepanso 33, Générations Futures Bordeaux, Vive la Fôret : Liberté d’expression ou droit des affaires ? Quand la justice balance…

Confédération Paysanne de Gironde : Contre l’Omerta, soutenons Alerte aux Toxiques !

Teller Report : To appeal, an anti-pesticides activist must pay 125,000 euros

Le Monde, Stéphane Foucart :  Mieux protéger les lanceurs d’alerte permettrait à certaines paroles de s’exprimer plus librement, au bénéfice de l’intérêt général 

France 3 : Bordeaux : nouveau revers judiciaire pour Valérie Murat dans l’affaire qui l’oppose au CIVB

WEINWIRTSCHAFT, Germany’s leading wine business journal : Bordeaux-Gift-Prozess nicht zu Ende

France Bleue : Vins de Bordeaux : Valérie Murat ne pourra pas faire appel de sa condamnation sans avoir payé son amende

Rue 89 Bordeaux : Valérie Murat devra bien payer 125000 euros rubis sur l’ongle pour pouvoir faire appel de sa condamnation

TV7 : Interview Radiation devant le civb 10 11 21

Sud-Ouest : Vidéo. Vins de Bordeaux : la militante antipesticides Valérie Murat dénonce « une atteinte au droit de critiquer »

Capital : Condamnée par la justice, elle doit payer 125.000 euros… pour faire appel

La Tribune : Vins de Bordeaux : Valérie Murat, d’Alerte aux toxiques, devra payer l’amende avant de faire appel

Vitisphère : Valérie Murat appelle aux dons pour contester sa condamnation de « dénigrement des vins de Bordeaux »

Courrier Picard : Dénigrement des vins de bordeaux: une militante antipesticides doit payer 125.000€ avant de faire appel

20 Minutes : Une militante antipesticides condamnée pour dénigrement des vins de Bordeaux ne peut faire appel sans payer 125.000 euros

France Inter :

« HVE » un certificat environnemental sur mesure pour la viticulture

6 réflexions sur “Verdict du 11 Novembre 2021 : Conditionnement de notre appel à une somme exorbitante !

  1. Désormais je boycoterai mes vins de Bordeaux non bio .
    Il est en effet scandaleux que le pouvoir laisse faire en autorisant tous ces produits tueurs que l on retrouve ds notre malbouffe…….

    J'aime

  2. Je pense que le procès devrait être « dépaysé ». Il doit y avoir trop de connivence entre les acteurs de la « justice » et les vins de Bordeaux.
    Il s’agit tout de même d’une classe de notables pour laquelle il est de bon ton de s’offrir une belle cave et tout ce petit monde fait partie du même milieu.
    De plus remettre en cause la qualité du vin de Bordeaux doit signifier aussi pour certains remettre en cause leurs investissements.

    J'aime

  3. Il y a un moyen très simple d’influer sur le cours de cette affaire : toucher les adhérents du CIBV au portefeuille.
    J’ai déjà commencé en demandant à mes fournisseurs de vins de Bordeaux et à ceux qui m’envoient de la publicité si ils sont adhérents, et si oui, de me rayer de leur liste de client.
    On approche des fêtes. Il suffit de ne plus boire de vin de Bordeaux pour les fêtes et jusqu’à ce que la justice soit redevenue humaine.
    Les foires aux vins continuent. C’est une superbe occasion pour découvrir les productions d’autres régions, moins surfaites, beaucoup moins chères et toutes aussi délicieuses.
    En plus d’économiser de l’argent, on aide directement à maintenir en activité des viticulteurs proches de la faillite à cause des gels et grêles successives, ainsi que les emplois annexes.
    Alors que le Bordelais n’a pas besoin de notre argent pour vivre.
    Et je le fais savoir à mes amis.

    J'aime

  4. L’association cyberacteurs qui met en place des outils au service de la protection de l’environnement des droits de l’être humain, des rapports Nord-Sud et de la paix a mis en place une Pétition : Soutien à Alerte aux Toxiques et à Valérie Murat
    https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/soutienyaalerteauxtoxiquesetyavalyn-5014.html

    et un soutien financier qui se monte pour l’heure à 460 euros
    https://www.cyberacteurs.org/boutique/detail.php?id=135

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s