Intervention à la soirée « Viticulture et environnement » à Margaux 23 mai 2018.

Hier soir avec Marie-Lys Bibeyran et Monique Escorne du Collectif Infos Médoc Pesticides nous nous sommes invitées à cette « soirée d’informations » organisée par le Maire de Margaux suite à son refus au CIMP d’accueillir leur soirée annuelle.

A la tribune,  des représentants du CIVB et des élus locaux ; Monsieur le Maire de Margaux et le Président de la CDC Médoc Estuaire. Les mines ont viré au gris en nous découvrant installées au deuxième rang.

Le maire de Margaux qui a ouvert la soirée a appelé à la sérénité tout en désignant notre présence en tant que « personnes passionnées ».

les 70 premières minutes consacrées aux éternelles mesures cosmétiques du CIVB, positions de façade, déclarations de bonnes intentions et de bonnes volontés qui n’engagent pas et ne coûtent rien, ont permis de réduire d’office le temps consacré aux échanges avec la salle.

70 minutes de  litanies, où Bernard Farges s’est prit pour un lanceur d’Alerte, récupérant mes propos sur la collusion entre firmes et les services de l’état sur les homologations et la copie-colle sur la question des Équipements de Protection Individuels. 70 minutes, où Yann Le Goaster présente de façon plus que synthétique un rappel de la législation sur les pulvérisations laissant transparaitre ses lacunes en la matière, 70 minutes où Château n’a de cesse de dénigrer la viticulture Bio, Bio-Dynamie et s’attaque désormais au vins Naturels.

Aucune information en direction des riverains, parents d’enfants exposés, directeur d’établissement accueillant du public, éducation nationale…rien sur le dispositif phytoplainte pour les victimes de dérives de pulvérisations ou en cas d’infractions au règlement en vigueur.

Florilège des dangereuses énormités prononcées à la tribune qui sont autant de mises en danger :

– Le Glyphosate n’est pas cancérogène.
– Vous pouvez allez faire du jogging dans les vignes qui viennent d’être traitées, il n’y pas de risque !
– Le délai de ré-entrée n’a pas à s’appliquer à des enfants.
J’ai d’abord exprimé ma déception de voir l’institution à la traîne alors que d’autres professionnels inscrivent la sortie des CMR dès 2018, comme la Baronnie Rothschild, la cave coopérative de Rauzan, 19 châteaux de Castel.
Pour rétablir la vérité sur la question de l’exposition, j’ai  rappelé les travaux d’Isabelle  Baldi qui montrent dans une étude réalisée en Gironde sur le cas du Folpel produit phare de la viticulture et CMR notoire, que pendant les 10 jours qui suivent les épandages les travailleurs ont, quotidiennement, l’équivalent de la contamination du tractoriste pendant la journée de pulvérisation.
J’ai ensuite cité l’étude de Santé Publique France « Indicateurs de santé reproductive et perturbateurs endocriniens » où la gironde et le sud-ouest remportent encore un triste palmarès.
Le public étant majoritairement constitué de viticulteurs, les interventions des riverains, des parents n’ont pas été très nombreuses.
Ajoutez à cela que chacune de nous trois a dû se battre pour avoir le micro et intervenir.
Encore une belle manifestation de la propagande du CIVB où l’économie luxueuse locale de la plus grande  appellation viticole de France prime sur la santé publique et au travail.
Quelques photos de Jean Bottaro qui a couvert l’évènement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s